mercredi 29 juillet 2020

Juin 1749 - La démolition de la nef de la chapelle du prieuré de St Gabriel (Creully sur Seulles) est décidée...

 En juin 1749, un marché fut conclu entre Pierre Gabriel Moisson, prêtre religieux et procureur de l'abbaye Sainte Trinité de Fécamp et Don Pierre Lenfant, religieux du prieuré de Saint Gabriel avec  Antoine et Abraham Lerenard, maçons assocés, pour démolir la nef de l'église du prieuré de Saint Gabriel. Mes recherches m'ont amené à découvrir le document de ce marché.


 Ci-dessous, extrait du descriptif des travaux vu aux archives départementales (un clic dessus pour l'agrandir)



samedi 25 juillet 2020

Mystères à la forteresse féodale de Creully (Creully sur Seulles)


Je vous invite à une balade dans un texte et au mystérieux château féodal de Creully.

Redevenu maître de son château par une glorieuse conquête contre les anglais (1358), le baron de Creully comprit la nécessité soit de compléter ce que les Anglais avaient rétabli pendant leur occupation soit de construire de nouveaux bâtiments pour ajouter à la force et à l’importance des fortifications.  C’est évidemment à cette époque qu’il faut attribuer une partie des bâtiments qui existent aujourd’hui La grosse tour encore debout qui s’élève sur le rempart avait été probablement rasée au moins dans la partie supérieure Elle fut exhaussée en y adaptant dans le but de la défendre des machicoulis dont la forme ne se rencontre point dans l’architecture militaire antérieure au XIVe siècle Le donjon tour d’observation pour surveiller le pays fut relevé et on lui donna la forme octogone qui n’a été introduite qu’après cette époque les donjons antérieurs étant tous ou carrés ou cylindriques Enfin il est aisé de remarquer une sorte de mélange entre les constructions destinées à l’habitation et celles servant à la défense et ce mélange est un des caractères auxquels on reconnaît les fortifications du XIVe siècle introduites lorsque les châteaux prirent des formes plus régulières Cette restauration du château de Creully mis à l’abri d’attaque rendit un service considérable au pays pendant les années qui s écoulèrent avant la pacification complète.
Le baron de Creully ouvrit ses vastes souterrains et ses galeries voûtées à ses vassaux et sans distinction aux habitants des paroisses voisines pour y serrer leurs provisions et y déposer leurs valeurs mobilières à l’abri du pillage des maraudeurs armés qui infestaient les campagnes Ces caves étaient bien autrement profondes qu’elles ne le sont aujourd’hui : des remblais énormes les ont comblées jusques à la hauteur du fût des colonnes romanes de sorte qu’il n’en reste plus que la partie qui formait la voûte.
Ouverture de cachot. Derrière, des gravats du remblais d'un ancien fossé.



Ancien accés de salles souterraines encore inconnues?

Est-ce une entrée d'un souterrain ?

Il y-a-t-il d'autres escaliers inconnus?


mardi 21 juillet 2020

Je vous invite à une balade sur les remparts du château de Creully.(Creully sur Seulles)



Par un petit escalier, montons sur les remparts.













 Ci-dessous, le château de Creullet.

vendredi 17 juillet 2020

1824 - Un des meurtriers d'Amblie (localité voisine de Creully sur Seulles ) monte à l'échafaud en dansant...


Un crime affreux a été commis le 3 janvier 1824 à Amblie, village des environs de Creully. Des assassins ont pénétré le soir dans le domicile d'une veuve presque septuagénaire, sans que les nom­breux voisins les aient entendus ; ils ont étranglé cette infortunée, se sont
emparés du fruit de ses économies. Après avoir consommé leur forfait, les brigands ont eu l'audace de trainer le cadavre au travers du village, de le porter dans une petite rivière peu éloignée, de le déposer en face d'un moulin habité ; afin de persuader que la malheureuse veuve s'était noyée par accident, ils ont placé près d’elle une cruche qui lui servait habituellement à puiser de l'eau dans cet endroit. Mais la Providence, qui ne permet pas le triomphe du crime, a bientôt déjoué les précautions dont il cherchait à se cou­vrir. M. le juge d'instruction s'est transporté à Amblie, accompagné d'un chirurgien. Les traces de la strangulation, qui n’étaient pas apparentes au moment où elle avait eu lieu, se sont manifestées de la manière la plus évidente, et l'ouverture du cadavre n’a pu laisser à cet égard l'ombre d'un doute. Deux frères signalés par la clameur publique, par une mauvaise réputation et par une foule d’indices, ont été arrêtés sur le champ et conduits en prison. Parmi les char­ges qui s’élèvent contre eux, il en est une qui confond la sagesse hu­maine et force l'homme de bonne foi à reconnaître les desseins et la sagesse de celui qui fait jaillir la lumière des ténèbres même. On avait trouvé à terre chez la veuve un bouton en métal, sans queue, qu’elle avait peut-être arraché en se débattant contre les assassins , et, dans les perquisitions qui ont été faites au domicile des individus arrêtés, on a non seulement découvert une veste dont les boutons sont du même métal, de la même forme et de la même grandeur que le premier, mais un des boutons de cette veste a été arraché , il nest resté que la queue ; et en la rapprochant du bouton trouvé, elle s’y adapte parfaitement.
Un clic sur l'article pour l'agrandir
Les deux frères Tillard, de la commune d’Amblie, condamnés à la peine de mort, par un jugement de la cour d’assises de Caen, en date du 3o mai dernier, pour avoir étranglé la veuve Bobère, ont été exécutés le 16 juillet 1824. Ces malheureux ont montré une au­dace, un endurcissement qui épouvantaient les spectateurs. Le plus jeune, âgé de dix-neuf ans, est monté à l’échafaud en dansant ; l’aîné avait vingt ans. 
La section criminelle de la cour de cassation avait refusé le pourvoi en grâce pour Pierre Jean Baptiste, le plus jeune.


mardi 14 juillet 2020

Le "poilu victorieux" de Creully.(Creully sur Seulles)


Le Poilu victorieux est réalisé par Eugène Bénet en 1920, à destination de la fonderie Antoine Derenne. Il s'agit de l'un des modèles de sculpture les plus populaires parmi ceux proposés pour orner les monuments aux morts : son tirage est estimé à environ 900 exemplaires, ce qui en ferait l'œuvre d'art public la plus répandue en France. Généralement, ce sont de petites communes qui optent pour ce modèle de monument. Un grand nombre de ces statues sont en fonte de fer, moins onéreuses, et elles ont parfois été peintes.

Photo de réception des travaux d'installation.

L'œuvre est une sculpture en bronze ou plus souvent en fonte de verre. Elle représente un poilu, un soldat français de la Première Guerre mondiale, debout et brandissant dans son poing droit une palme et une couronne de laurier. Le soldat est moustachu et en uniforme complet, y compris la capote et le casque Adrian. Il tient un fusil Lebel dans sa main gauche[] ; une cartouchière est passée à sa ceinture et un masque à gaz pend en bandoulière. Il arbore la Légion d'honneur, la Médaille militaire, et la Croix de guerre.[


dimanche 5 juillet 2020

Saint Gabriel - Brécy (Creully sur Seulles ) Affaire de choux et de carottes


Un clic sur l'image pour l'agrandir...

jeudi 2 juillet 2020

Creully ( Creully sur Seulles ) - 1944 - Les drapeaux flottent.

Monument aux morts de la première guerre mondiale, à Creully, sur lequel ont été déposé un drapeau français, un drapeau britannique et un drapeau américain.



Une photo qui se retrouve sur une boite de gâteaux.


lundi 29 juin 2020

Cérémonies religieuses d'antan à Villiers le Sec ( Creully sur Seulles )

Photos prêtées par une habitante de Villiers le Sec et exposées dans l'église avec d'autres panneaux sur l'architecture de l'édifice.

vendredi 26 juin 2020

« Regard sur les expositions passées » - Au prieuré de Saint Gabriel (Creully sur Seulles)




Vous, qui avez admiré toutes les expositions depuis 2003, ou en avez manqué... 

Vous, qui ne  connaissiez pas ce magnifique site ... 
Du 27 juin au 30 août, venez raviver vos souvenirs ou découvrir les expositions passées !

Des photos d’Olivier Mériel à celles de Robert Doisneau, du prieuré à diverses époques de son histoire (des temps médiévaux à nos jours en passant par la guerre de Cent ans, le XVIIIe siècle et l’occupation). Ou encore des personnages illustres tels que la reine Mathilde ou Thomas Becket, la pierre de Creully et l’art roman, sans oublier, les pommes, le temps qui passe et les abbayes normandes.
U
ne vidéo du prieuré complète l’exposition.
Juillet et août : 14h30 - 18h30 tous les jours sauf le mardi

Visite guidée du site et de la chapelle : 4 €
(sur réservation seulement au : 06 89 45 71 63)
Pour plus d'informations : https://www.prieuresaintgabriel.fr/

mardi 23 juin 2020

Le 16 juin 1960, Creully ( Creully sur Seulles ) rend hommage à Franck Gillard, reporter de la BBC.

Creully fut un point stratégique important lors du débarquement des alliés sur les côtes normandes en juin 1944.

 La B.B.C. s'installa dans la tour carrée qui domine les remparts afin de diffuser ses premières émissions en territoire libéré.

 Pendant les premières semaines de la bataille de Normandie 1944, une pièce de la tour carrée du château fut transformée en studio de radio par la B.B.C. Des correspondants de guerre dont Franck Gillard des armées alliées diffusaient jour par jour, en plusieurs langues, leurs dépêches sur le déroulement des opérations.
Dans le film ci-dessous, nous voyons Franck Gillard en reportage. Assisté de deux Royal Signalers, Frank Gillard, correspondant de
la radio de la BBC, se prépare à lire son scénario pour la diffusion depuis la crête de Meuvaines surplombant la plage «Gold». En arrière-plan, on peut voir la tente (recouverte d'un filet de canevas) qui servirait normalement de studio et d'émetteur radio de la BBC connu sous le nom de «Mike Charlie Oboe». Le lieutenant des signaux, ingénieur en radiodiffusion, vérifie la radio avant de donner à Gillard le feu vert pour lire son scénario dans son micro.


Comme nous le montre le compte-rendu du conseil municipal de Creully, une cérémonie fut organisée le 19 juin 1960 pour commémorer la présence de la BBC dans la commune en 1944.
Un clic sur les images pour les agrandir




Article sur le même thème.
Article sur le même thème.
Article sur le même thème