Un normand de Creully (Creully sur Seulles) à la conquête du Canada...


Un normand de Creully (Creully sur Seulles)




L'étude approfondie des généalogies, des actes de l'état civil et du tabellionage. de fréquents voyages en Normandie et des relations suivies avec des spécialistes versés dans les études normandes, ont permis, en 1933, à Emile Vaillancourt,  de livrer au public ses recherches sur la conquête du Canada par les Normands.
Parmi les 1350 normands de la première génération normande du Canada qui succédèrent à Jacques Cartier, nous en trouvons 285 qui provenaient du Calvados dont un Creullois : Hébert Antoine.
Un normand de Creully (Creully sur Seulles) à la conquête du Canada...

Sur une autre source d'informations, j'ai trouvé une discordance dans la date de Naissance.

Notons également d'Amblie et de Lantheuil: 
Sans oublier mes ancêtres :

Creully sur Seulles - Années 70 - Après la kermesse des écoles

Des participants à l'organisation de la kermesse.
Creully sur Seulles - Années 70 - Après la kermesse des écoles
Le petit garçon à gauche est mon petit cousin: le Lieutenant Mickaël Barette, chef de centre des pompiers de Creully.

Au dos de la photo
Photo de M. Prodhomme 
 

Creully sur Seulles - Mars 1942 - Les habitants de Creully au théâtre pour les prisonniers

Beaucoup de mes amis retrouveront dans les acteurs des parents et connaissances.
Les habitants de Creully au théâtre pour les prisonniers
aa Les habitants de Creully au théâtre pour les prisonniers


Creully sur Seulles - Notre Maître d'école nous a quitté à 98 ans.

 Bernard JEAN, notre maître d'école de Creully, nous a quitté pour retrouver sa femme, également notre maîtresse.

J'ai une pensée pour sa famile, en particulier pour Agathe, Yasmine et Sylvain. Il sera inhumé à Vaison-la-Romaine le lundi 17 janvier, jour de son 98ème anniversaire.
Notre Maître d'école nous a quitté à 98 ans.

Des souvenirs à St Stail, dans les Vosges, en colonie de vacances.


Creully sur Seulles - Sur les traces d'un graveur du clocher de Creully

Dans le clocher de l'église Saint-Martin de Creully, des visiteurs ont laissé des traces de leur passage en gravant un souvenir immortel.

Je me suis mis à la recherche d'un des auteurs de l'une de ces traces gravées dans la pierre...

Raymond Gilette

a Creully sur Seulles - Sur les traces d'un graveur du clocher de Creully
z Creully sur Seulles - Sur les traces d'un graveur du clocher de Creully


 

Creully sur Seulles - Qui sont ces gamins de Creully?

Une photo proposée par Jean-Marie Mesnil prise certainement en 1969. Reconnaissez-vous un ou des gamins de Creully.

 

Creully sur Seulles - Les cloches de l'église St Martin de Creully.

Les cloches de l'église ST Martin de Creully.


Je vous propose de monter dans le clocher de l'église Saint Martin de Creully pour rencontrer les cloches de cet édifice.
a Les cloches de l'église ST Martin de Creully.
z Les cloches de l'église ST Martin de Creully.
e Les cloches de l'église ST Martin de Creully.
t Les cloches de l'église ST Martin de Creully.
y Les cloches de l'église ST Martin de Creully.
u Les cloches de l'église ST Martin de Creully.

Creully sur Seulles - A Creully en 1944, elle témoigne de la libération.

En 1944, une rouennaise Mademoiselle Simone Rose s'était réfugiée à Creully où elle vivait les péripéties de la guerre.
En 1947 elle confia son témoignage à Réné Herval qui le publia avec d'autres récits dans deux tomes d'un ouvrage intitulé: "Bataille de Normandie, récits de témoins". Elle y précisait les phases de la situation au milieu de laquelle elle se trouvait. Elle raconte également l'aspect de la plage de Courseulles en ces journées historiques.

Lors de mes recherches, j'ai retrouvé le manuscrit du témoignage de Simone Rose: le voici:

a Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.
z Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

e Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

r Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

t Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

y Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

u Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

i Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

o Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

p Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

q Creully sur Seulles - A creully en 1944, elle témoigne de la libération.

Creully sur Seulles - Un Noël des écoles (années 70)

Noël est passé mais les photos de M. Prodhomme; un des instituteurs, nous permettent de repartir dans les années 70.

Le château de Creully accueillait le Noël des écoles.

1 Creully sur Seulles - Un Noël des écoles
2 Creully sur Seulles - Un Noël des écoles
a Creully sur Seulles - Un Noël des écoles
z Creully sur Seulles - Un Noël des écoles
e Creully sur Seulles - Un Noël des écoles
e Creully sur Seulles - Un Noël des écoles

Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776

 

Aux Archives Départementales du Calvados est précieusement gardé un grand ouvrage de 1776 intitulé  «Papier terrier du domaine fieffé et non fieffé, droits, dignités et revenus de la manse prioralle de Saint-Gabriel ».

 Avant de vous présenter quelques détails, voici ce qu’Albert Soboul écrit sur les terriers dans un article paru dans Les « Annales, Economies, sociétés, civilisations » (1964).

A la fin de l'Ancien Régime, la pratique de la rénovation des terriers s'inscrit dans le cadre de la réaction féodale qui s'accentue à partir du milieu du XVIIIe siècle. Dans toutes les provinces, les seigneurs se montrent plus soucieux qu'ils ne l'ont jamais été de tirer le maximum de profit de leurs droits féodaux. Ils étaient sans cesse menacés par la disparition des cens : qu'un receveur négligeât tel ou tel droit, il tombait en désuétude ; Georges Lefebvre en donne de nombreux exemples dans ses Paysans du Nord l. Les documents ordinaires de la gestion seigneuriale n'étant pas assez précis, le seigneur avait intérêt à posséder un titre qui ne puisse prêter à contestation. Le terrier répondait à ce but : établi contradictoirement d'après les déclarations des tenanciers, vérifiées par tous les titres et documents que le commissaire à terrier pouvait réunir, accompagné de plus en plus fréquemment d'un arpentage qui permettait d'établir un plan du terroir, il constituait un véritable cadastre de la seigneurie. La confection ou la réfection d'un terrier prouve à elle seule que le seigneur estimait ses droits en danger ou incomplètement reconnus, soit que la seigneurie n'en eût jamais possédé, soit que l'ancien fût périmé. Elle a pour but la conservation des redevances seigneuriales et particulièrement, par la mise à jour des mutations, le paiement des lods et ventes. « Le but d'un terrier, écrit Aubry de Saint- Vibert en 1787, est de rassembler sous un seul point de vue, tout ce qui concerne les droits d'une terre. »

Le prieuré de Saint Gabriel, fut fondé au XIe siècle par  trois moines envoyés par Jean Ravenne à Saint-Gabriel, à la demande de Richard, seigneur de Creully. Dans l'ouvrage étudié, nous y voyons entre-autre les nouveaux acquêts du Prieuré.

Plan de la paroisse de St Gabriel (1776)
1 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776

2 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776

3 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776

5 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776
6 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776
8 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776
9 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776
10 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776
11 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776
12 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776
13 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776
14 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776
15 Creully sur Seulles - Saint-Gabriel en 1776