mercredi 19 juin 2019

La tour de l'église de Villiers le Sec (Creully sur Seulles) sera sauvée...



Le Maire délégué de Villiers le Sec a précisé dans Ouest-France:


"Plutôt qu’une intervention qui porterait sur les fondations, le rapport de synthèse vise à redonner une cohérence au bâtiment, en reprenant l’ensemble des maçonneries avec des techniques nouvelles. Il est question d’installer des joints en téflon dans les murs, en vue de solidifier la structure. S’ajouterait une phase de réfection portant sur les colonnettes et les abat-sons. Le chantier global est estimé à 1 065 000 € (HT).  On est enfin sur les rails. Nous sommes à l’étape du choix d’un maître d’œuvre. Le projet de réhabilitation laisse espérer une subvention à 40 % de la Drac et une subvention à 20 % du conseil départemental. Lors du vote du budget 2019, le conseil municipal de Creully-sur-Seulles a été d’accord pour valider une enveloppe de 260 000 €. La restauration du clocher de Villiers fait partie des grands travaux de la commune nouvelle"
La nef a été refaite au XVIIIe siècle. Le chœur n'a qu'une seule travée, éclairée actuellement par une fenêtre à lancettes.
Cette construction est du commencement du XIIIe siècle.
Le toit repose sur des modillons formant corniche, que l'on trouve à Longues et ailleurs. Entre le chœur
et la nef, se dresse une tour carrée formant une deuxième travée au chœur, disposition assez commune en ce pays.
Cette tour, très ornée, à laquelle donne accès une porte à plein cintre, se compose de trois étages, dont le plus élevé est décoré, sur chaque face, de deux ouvertures séparées par une plus petite.  Elles sont ornées de quatre archivoltes portées sur autant de colonnettes.
Une tourelle carrée, par un escalier à vis, donnait accès à une balustrade aujourd'hui démolie et qui surmontait la corniche. Tout ce qui se trouvait au-dessus menaçait sans doute ruine et fut remplacé, au XVIIe siècle, par un simple toit en bâtière dans lequel furent ménagées deux ouvertures, le tout en pierre.