dimanche 27 janvier 2019

Juillet 1944, la vie reprend à Creully (Creully sur Seulles)


  Dans la presse anglaise du 22 juillet 1944

Retour à la normale : vue de la rue principale du village de Creully, montrant des habitants en route pour assister à la messe dominicale.

Quoique la Normandie ait en partie retrouvé la liberté, de multiples problèmes subsistent, problèmes que les alliés sont en train d'essayer de résoudre.

Le plus urgent est de loger des milliers de réfugiés, dont beaucoup ont fui à travers les lignes allemandes pour retrouver leur liberté.

Des familles ont été séparées et les réunir est une tâche très difficile. Cette tâche, comme beaucoup d'autres, a été entreprise par les autorités locales, le Service des Affaires Civiles Allié, le Service Médical Allié et la population elle-même.

Procurer de la nourriture aux réfugiés n'est pas actuellement un problème, la Normandie étant l'une des régions les plus riches de France..De plus,  la nourriture et les produits laitiers, n'étant plus envoyés en Allemagne ou à Paris, sont maintenant disponibles pour la population locale.

En dépit de l'existence de nombreux problèmes difficiles à surmonter et de dures épreuves, la population continue à aller de l'avant pendant que toute solution suggérée  est rapidement examinée et mise en place dès son approbation.

Dans un de ses ouvrages, M. René Lemars précise les noms des creullois et creulloises présents sur la photo: messieurs Chartrain et Picard, mesdames Louise Marie et Céline Lehérissier.
Merci à Catherine