lundi 19 novembre 2018

Creully sur Seulles - Les séminaristes de Villiers le Sec ont la "patate".

Dangers de l'emploi, pour la nourriture de l'homme et des animaux, des pommes de terre ayant verdi au jour. Autant les pommes de terre qui ont verdi au jour sont avantageuses pour la plantation, autant elles sont nuisibles, dangereuses même, pour la nourriture de l’homme et des animaux. On a, sans doute, dû souvent à leur emploi, eut des accidents dont on n'avait pas soupçonné la cause.
Mangées en certaines quantités, elles peuvent donner de violents maux d’estomac, des coliques, une forte diarrhée et même le flux de sang.


En 1851, au séminaire de Villiers-le-Sec (Calvados), près de 200 élèves, qui avaient mangé au souper de ces pommes de terre à goût âcre, furent tous pris dans la nuit d’une diarrhée telle que, toute la nuit, eurent lieu, sans interruption, des allées et venues des dortoirs aux lieux d'aisances.
Un cultivateur de Roucamps (canton d’Aunay-sur-Odon), M. Férault Larue, croyant bien faire, avait mis au tas, dans son plant à pommiers, des pommes de terre très germées, pour les conserver, afin de les donner à une truie vers l’é­poque où elle mettrait bas. Il espérait que cette nourriture lui ferait donner plus de lait. Ces pommes de terre, qui avaient verdi au jour, amenèrent chez cette belle truie une très-forte diarrhée à laquelle elle succomba, au bout de huit jours, avec les onze petits qu’elle portait.